3 façons pour les consommateurs de maîtriser leur consommation d’énergie grâce à la technologie.

Le secteur de l’énergie se transforme en se tournant vers un avenir plus durable. Au cours de la dernière décennie, les émissions de gaz à effet de serre issues des énergies fossiles ont diminué de près de 30%. Pendant ce temps, le Royaume-Uni poursuit ses efforts pour atteindre son objectif de zéro émission nette d’ici 2050. Selon notre dernier rapport de recherche et livre blanc, 57% des personnes interrogées s’accordaient sur le rôle fondamental de la technologie dans l’atteinte de ces objectifs.

Poussés par une volonté plus large de durabilité et par l’information largement disponible, les consommateurs souhaitent jouer un rôle plus important dans la réduction de l’empreinte carbone mondiale. Nous allons voir ici 3 façons dont les innovations technologiques rendent ce changement possible.

Les compteurs intelligents

En réponse à une demande croissante de l’opinion, le Royaume-Uni s’est engagé à atteindre un taux net d’émissions carbones nul avant 2050. Le déploiement de compteurs intelligents à travers le pays est un axe crucial de cette stratégie.

L’objectif de base des compteurs intelligents est de fournir aux ménages une meilleure visibilité sur leur consommation, entraînant ainsi des changements d’habitudes qui peuvent se traduire par des factures moins élevées. Ces évolutions de comportements participent également à la réduction de la consommation globale d’énergie, ce qui ne peut être que bénéfique pour l’environnement.

Selon nos recherches, 80% des consommateurs recommandent ces compteurs, arguant notamment qu’ils leur permettent de mieux comprendre, surveiller et réduire leur consommation d’énergie. En outre, si la réduction de la consommation d’énergie foyer par foyer a un impact national majeur, cette technologie de mesure numérique est également un élément clé dans la mise en place d’écosystèmes électriques domestiques plus complexes.

Marché d’échanges énergétiques entre particuliers

Alors que les ménages étaient traditionnellement de simples consommateurs d’énergie, certains foyers sont aujourd’hui capables de produire, stocker, utiliser et parfois même de vendre leur électricité à plus grande échelle. Grâce aux progrès des systèmes d’énergie renouvelable et de stockage à domicile, ainsi qu’aux plateformes d’échange entre particuliers, les ménages joueront probablement un rôle déterminant dans la transition vers un système plus sophistiqué d’échange d’énergie renouvelable au Royaume-Uni. Cela permettrait de réduire la pression sur l’approvisionnement national et d’améliorer les empreintes carbones individuelles.

Les fournisseurs d’énergie peuvent anticiper ces évolutions en introduisant de nouvelles plateformes agiles d’échange d’énergie entre particuliers, offrant davantage d’autonomie à leurs clients. Au-delà des changements réglementaires, cela nécessiterait de mettre à niveau les infrastructures numériques. Une assurance qualité et des tests rigoureux seront cruciaux dans la mise en place de ces nouveaux systèmes. Dans un secteur où les utilisateurs peuvent changer de fournisseur en un clic, ces derniers doivent saisir toute l’importance de la continuité de leurs services et de l’expérience-utilisateur.

Les offres « As a service »

Différents types d’offres « As a service », proposant des forfaits fondés sur la finalité de l’énergie – et non plus les unités d’énergie -, arriveront bientôt sur le marché.

Plus concrètement, pour les consommateurs, cela signifierait que leur fournisseur de gaz facture un tarif mensuel pour maintenir leur foyer à une certaine température. Leur fournisseur d’électricité pourrait également leur vendre un forfait « conduite as a service », comprenant une voiture électrique et la garantie à tout instant d’un niveau de batterie défini. Les consommateurs ne paieraient donc que ce qui leur est utile et réduiraient leurs dépenses en énergie, contribuant ainsi aux objectifs de décarbonisation et de zéro émission nette.

Si les consommateurs rechargent leur véhicule à partir de l’énergie fournie par leur foyer – ou, à l’inverse, rechargent leur foyer à partir de l’énergie stockée dans les batteries de leur véhicule -, alors la mesure, le contrôle et la compréhension des dépenses de l’énergie deviennent encore plus essentiels. Toute l’économie de l’approvisionnement en électricité à domicile pourrait s’en retrouver bouleversée.

Les consommateurs dépendent entièrement des fournisseurs d’énergie pour alimenter leurs foyers. Eux-mêmes auront besoin de temps pour maîtriser ces nouvelles façons d’acheter et d’utiliser ce service. Dans un marché de plus en plus concurrentiel, la marge d’erreur des fournisseurs est donc extrêmement faible.

Dès le départ, les entreprises doivent comprendre quand et comment leurs clients souhaitent se fournir en énergie et quelles offres leur conviendraient le mieux. Les tests – et la confiance qu’ils procurent tant au fournisseur qu’à ses clients – sont essentiels pour mettre ces innovations sur le marché rapidement et à l’échelle nationale.